Extraits

Sous le pont

nous nous sommes rencontrés
l'an dernier
chez Pete
en face du River Cafe
vous partiez faire une
livraison avec votre fils
quelque part dans Brooklyn
je vous ai dit
que j'étais professeur de littérature
et je vous ai menti
je travaille comme bénévole dans
une association
qui recueille les chats abandonnés
près des entrepôts
pour moi ça ne change rien
j'attends de vos nouvelles
comme promis

Nouvelles du front de la fièvre, Ed. Le Pédalo Ivre ( 2012 )


 

Idéale cafétéria

cigarette et café noir
café noir et cigarette
chaque matin de chaque
jour de l'année
je reproduis les mêmes
gestes je commande
les mêmes choses
en ville les amis que j'ai gardés
n'ont pas changé et nous finissons
par nous raconter
les mêmes histoires
qui fleurent bon
le plat du jour
dans une cafétéria fréquentée par des habitués
certaines sont poêlées et dorées
à la graisse d'oie
ce qui nous fait bien rire et passer un chouette moment
d'autres marinées au poivre vert
et rôties au miel nous
plongent dans un silence cul de plomb
jusqu'au dimanche soir et
tu sais mieux que moi
comment ça finit

La Maison, Ed. Malab'Art ( 2003 )



Solitude Vallée

Il y a bien d'autres
manières d'y arriver
mais c'est bien là où
des abeilles pressées comme des rivières
des rivières capricieuses comme des abeilles
mettent les hommes
à distance de tout et la forêt
entre toi et moi

Rengaine ( suivi de ) Sept secondes avec le soleil, Ed. Carnets du Dessert de Lune ( 2004 )




Chaise électrique

on regardait une émission
raconte un type
sans cheveux
d'ailleurs
c'était notre émission
celle qu'on regarde
tout le temps

soudain
un homme sur un dessin
soulevé par quelqu'un
est apparu
devant l'écran

il criait
ou bien il avait peur de
quelque chose
mais
on n'entendait rien
car le son dans son énorme
bouche
était coupé

Cobra a dit
qu'il fallait qu'on regarde
mieux

le dessin
et la fumée qui jaillissait
de son crâne

Aliéné(s), Ed. des Etats Civils ( 2010 )




Retour à Quick Hill Road

Voilà tout ce que je sais
Dottie n'a pas beaucoup changé
elle raconte toujours partout que nous étions une bande de cinglés immatures
Allen Danziger vit à Austin, Texas
il a monté une société qui fournit des spectacles de strip-tease
3 ring service, ça s'appelle
à ce qu'il paraît, ça ne va pas trop mal pour lui
William Vail est devenu directeur artistique ou quelque chose
comme ça
je ne sais pas si tu te souviens de Richard Saenz
c'était un dealer
lui, je n'ai pas cherché à le revoir
je n'ai aucune nouvelle de Ray
pareil pour Charlie, Buzz et Jay
Marilyn a vieilli comme nous tous
elle en viendrait presque à regretter que plus personne ne lui court
après
même avec une tronçonneuse 25 cc
j'ignore ce que tu cherches
mais si tu retournes là-bas un de ces quatre, fais moi signe
je viendrais peut-être avec toi
affectueusement
T.

Retour à Quick Hill Road, Ed. Carnets du Dessert de Lune ( 2006 )




Un père un revolver

Ianthe Brautigan
quand elle écrit
ne pense plus au suicide
mais à son père
certains diront que c'est
un peu la
même chose & ils auront
raison oui
& non

Même pas en rêve, Ed. du Petit Véhicule ( 2007 )




Morsures

En règle générale et, hormis quelques espèces particulièrement agressives, les mygales ne sont pas des animaux dangereux.
Bien sûr, personne n'est à l'abri d'une morsure.
Et tout le monde sait que les morsures sont douloureuses.
Surtout quand il y a du venin.
Mais le plus souvent au cours d'une morsure, le venin n'est pas injecté par l'araignée.
Et dans le cas contraire, cette quantité de venin injecté est vraiment très faible.
Cela va à l'encontre de bon nombre d'idées reçues.
Je passe mon temps à rétablir cette vérité.
Car beaucoup l'ignorent.

Spiderland, Ed. Carnets du Dessert de Lune ( 2008 )




Démission d'un ouvrier agricole

je voulais qu'ils disent la vérité 
c'est tout ce que je voulais 
qu'ils disent la vérité 
au moins une fois dans leur vie 
mais ils ne l'ont pas fait 
ils n'ont pas dit la vérité 

alors après ça 
je suis allé chercher un passe-partout 
complètement rouillé 
j'ignore ce que je voulais faire avec 
j'ai marché en direction de la forêt 
sur deux ou trois kilomètres 
avec le passe-partout rouillé 
que j'avais caché dans la grange 
parce qu'il fallait que je sois 
seul pour réfléchir à tout ça

Banlieue de Babylone, Ed. Gros Textes ( 2010 )




Homicides / ShamSupercenter / Pièce n°564 - note écrite par Bobby H. et trouvée chez lui

j'ai déménagé dix-sept fois au total au cours de ma vie
il fallait toujours suivre ma mère
à cause de son boulot et bouger bouger bouger

à la longue 
j'ai fini par m'y habituer 
changer de ville 
changer de maison 
changer de quartier

maintenant j'habite au-dessus d'un garage
et je me tiens bien tranquille
personne ne me fera lever mon cul de cet endroit
pas même une guerre civile

Shopping ! Bang Bang ! ( co-écrit avec Daniel Labedan ) Ed. A plus d'un titre, collection à charge ( 2010 )





PSYTRANCE

à deux heures du matin 
et cinquante-trois minutes très précisément les détecteurs se mettent en mouvement et repèrent des formes humaines en approche au niveau de la passe principale
un peu plus tard
elles apparaissent pleines et entières dans l'auréole des projecteurs

stoppés net dans leur élan
les intrus abandonnent masques et tubas comme des malfaiteurs devant un coffre-fort et tentent d'ouvrir le dialogue avec ceux d'en face leurs mains en porte-voix
la sentinelle de garde fait alors retentir le message d'alerte
une insupportable bouillie sonore martelée au tambour-tonneau à l'arc musical et au hochet braillée depuis des haut-parleurs montés sur pilotis et qui n'est rien en comparaison de la chanson de gestes et de la pluie d'insultes et de projectiles qui s'abat bientôt de partout et de nulle part comme autant de boulets de canon à la noix de coco dans la nuit sidérale

derrière
ce qu'il reste du commando de départ a déjà compris qui se disloque et fait demi-tour en battant des palmes à toute vitesse comme ces actrices de seconde zone poursuivies par un maniaque
au générique d'un film d'horreur

L'amour de l'île, Ed. des Etats Civils ( 2013 )





Stockholm

Imaginez qu'on débarque chez vous en pleine nuit.
Que des individus vous bandent les yeux.
Vous enferment dans un placard.
Et vous torturent ensuite pendant des mois.
Essayez d'imaginer ça un seul instant.
Pour autant, j'ai l'impression qu'il faudra que je demande toute ma vie pardon.
Pardon d'être encore vivante.
D'être partie si longtemps.
D'avoir survécu à cet enfer.

Stockholm, Ed. des Etats Civils ( 2014 )




Album photo

le grand-père
n'a jamais travaillé de sa vie
ou plutôt si

cinq enfants 
de quatre lits différents

qu'il envoyait 
faire ses courses
au supermarché du coin
et qu'il frappait
de son ceinturon
lorsqu'ils perdaient
le respect

une vieille baderne réactionnaire
chauve et malin
comme un tronc d'arbre

jean délavé 
tatouages faciaux
et blouson
de cuir noir élimé
avec l'inscription
PROPRIETE DES ENFERS
cousue dans le dos

qui cultivait
comme un art de vivre
la haine de l'étranger
et une aversion légendaire pour les femmes

à son passage
elles étaient priées 
et dans un langage fleuri
de vider les lieux
et de regagner leur cuisine
sur le champ

aucune photo
d'un déjeuner en famille
qui ne garde la trace
d'un trou de cigarette 
à son endroit

aucun souvenir
qui ne dégage cette sale odeur
de cramé 


in Anthologie "Thierry Roquet & Compagnie" - mgv2 publishing (2014)





La relève

il ne fit jamais aucun effort 
pour publier une seule de ses nouvelles 
dans un magazine 

attendant que les choses arrivent 
d’elles-mêmes 

comme par magie 

je ne pense pas 
qu’il se forçait 
pour atteindre un tel niveau de légèreté 

ça lui venait tout naturellement 

il voyait les choses 
& la vie à hauteur d’enfant 

et c’est sans doute ce que ses lecteurs
aimaient retrouver chez lui 

et alors quoi : 
faire un livre 
avec toutes ces foutues photos d’arbres de Noël ? 

il n’est même jamais allé 
au bout 
d’une telle entreprise 

et puis d’ailleurs 
qui voudrait mettre pareil projet à exécution ? 

hormis une armée de rêveurs 
& de naïfs 

comme il n’en existe probablement plus 
aujourd’hui

Lendemains de fête (collectif) - Publie.net (2015)